Amélioration continue, pour rester jeune 

 

Une personne peut se considérer comme étant jeune si elle possède encore la possibilité de s’améliorer. L’amélioration est un signe évident de jeunesse. 

Le jeune enfant s’améliore. À la naissance, il est très dépourvu. Il doit apprendre à respirer, à manger, à bouger, etc. Avec le temps, il parvient à maîtriser de plus en plus de fonctions. C’est ainsi qu’il en arrive à pouvoir éventuellement marcher et à parler. Lorsque le temps est venu de fréquenter l’école, il poursuivra son amélioration. En principe, il apprendra à lire, à écrire et à compter. Avec le temps, il maîtrisera plusieurs autres connaissances 

La possibilité de s’améliorer se poursuit à l’âge adulte. L’amélioration se constate autant sur le plan physique, mental, intellectuel, psychologique que spirituel. Mais cette amélioration n’est pas nécessairement identique chez tous et chacun. Certains progressent plus rapidement que d’autres. 

Vers la cinquantaine, beaucoup d’individus ne s’améliorent plus tellement. Leur possibilité d’amélioration semble devenir assez limitée. Pourtant, il ne devrait pas en être ainsi. Tout individu, quel que soit son âge, devrait pouvoir continuer de s’améliorer sur plusieurs plans. 

Même sur le plan physique, l’amélioration demeure possible. Certaines qualités de la valeur physique qui n’ont pas été vraiment exploitées, peuvent être davantage sollicitées. Une personne peut améliorer son agilité en s’adonnant à certaines activités qui sollicitent cette qualité. Si cette personne, par exemple, n’a jamais joué au tennis sur table, en pratiquant cette activité, elle peut certainement s’améliorer. 

Beaucoup d’autres exemples du genre pourraient être mis de l’avant. Ils peuvent évidemment s’appliquer à tous les domaines de l’activité humaine. L’important est de continuer à s’améliorer sur plusieurs points. C’est précisément ce qui permet de maintenir chez l’individu les caractéristiques de la jeunesse. 

La technique consiste donc à s’adonner à de nombreuses activités, qu’il s’agisse d’exercices physiques, de pratique de sports, d’activités intellectuelles, d’études de différents sujets, de moments de réflexion ou de lectures visant à développer certains aspects de la spiritualité. L’important est d’acquérir des connaissances nouvelles chaque jour et tous les individus peuvent y arriver. 

En s’intéressant à des choses nouvelles, en explorant des sujets jusqu’alors inconnus pour nous, en posant des gestes inédits, en faisant preuve d’ouverture d’esprit et en cultivant un réel désir de découvrir, on conserve les caractéristiques de la jeunesse. Par contre, la personne qui perd tout intérêt aux choses nouvelles, qui ne ressent plus le besoin de poser des gestes nouveaux, qui se ferme sur elle-même et qui ne désire plus apprendre, se place dans une situation de stagnation qui caractérise la vieillesse. 

Même à un âge fort avancé, on rencontre des gens dont l’attitude est jeune. Par contre, on rencontre aussi des gens peu avancés en âge qui témoignent d’une attitude de vieillesse. Il appartient à chacun de nous de choisir l’attitude qu’on veut manifester! 

 

Guy Bohémier
Publié le: 08/01/2013