Alimentation, cerveau de l'enfant et comportement

 

 

 À la rentrée scolaire, beaucoup de préparatifs : nouvelles chaussures, vêtements dernière mode, sac d'école, livres, cahiers, crayons, etc. mais le cerveau, outil essentiel à l'apprentissage, qui s'en préoccupe ? Pour bien fonctionner et répondre aux exigences de l'apprentissage scolaire et de la croissance, le cerveau a besoin d'un apport adéquat :

  • d'oxygène
  • d'eau
  • de glucose
  • d'acides gras essentiels
  • de protéines pour les acides aminés
  • de vitamines, minéraux et oligo-éléments
  • de sommeil

Certains facteurs déterminent les besoins du cerveau : l'hérédité, le mode de vie, les situations stressantes, les besoins accrus de la croissance, la quantité et la qualité du sommeil, les choix alimentaires, etc. S'il est difficile de contrôler actuellement certains de ces éléments, il est toutefois plus facile d'intervenir au niveau du mode de vie et de l'alimentation. L'alimentation joue un rôle crucial parce qu'elle prend part directement à la biochimie du cerveau. "Les cellules du cerveau ont besoin de tous les éléments nutritifs essentiels et une carence même légère, altère ses fonctions à des degrés divers. L'activité optimale de chaque nutriment dépend de la présence de tous les autres" .

Cependant, nous savons tous que les choix alimentaires de beaucoup de jeunes laissent désirer, et n'apportent pas les nutriments essentiels au fonctionnement optimal des capacités du cerveau. Leur alimentation contient trop de : sucre, sel, mauvais gras, produits chimiques, céréales raffinées, colorants, phosphore, etc. et n'apporte pas suffisamment de vitamines du complexe B, d'acides gras essentiels oméga-3, d'acides aminés, de minéraux comme le calcium, magnésium, etc. Cette malnutrition cérébrale varie d'un enfant à l'autre. Elle peut avoir comme conséquences ; une légère diminution des capacités cognitives comme une baisse de concentration, en passant par l'hyperactivité, jusqu'aux troubles graves de comportement.

La méconnaissance de cette relation entre les besoins nutritionnels du cerveau, l'apprentissage et le comportement de l'enfant est à l'origine de beaucoup de problèmes qui pourraient être réduits ou évités. Vous les parents, vous avez un outil efficace à portée de main et vous ne le soupçonnez pas. (Tous droits réservés)

 

1-E Cheraskin , M.D., D.M.D., W.M. Ringsdorf, Jr., D.M.D.., M.S., Arline Brecher, Psychodietetics, Foods are the key to emotinal Health., 1974, Stein and Day/ Publisher/ NewYork

 

Colette Dumais N.D., B.Sc.Éd.
Publié le: 21/02/2009