Le lait et ses méfaits

 

Le 17 Février 2010, on annonçait que des recherches conduites au CHUM ont clairement démontré un lien direct entre le lait et le cancer de la prostate. Ce qui au fait ne devrait surprendre personne car Mme Anne Laroche-Walter avait clairement indiqué les dangers et la tromperie du lait dans son livre publié en 1998, aux Éditions Jouvence : Lait de vache : blancheur trompeuse, méfiez-vous des faux amis.

Les titres de ses chapitres sont assez éloquents : code génétique inadapté, calcium inaccessible, molécules géantes, facteur oestrogénique, Et si elle avait vu juste?

Car il suffit d’éliminer les produits laitiers d’une diète pendant quelques jours seulement pour constater une amélioration marquée, sinon une disparition totale des symptômes du rhume ou de la sinusite chez à peu près tous les enfants.

Quant au code génétique inadapté, réfléchissons à ceci : le veau, à six mois, pèsera 200 kg alors que le nourrisson, lui, ne pèsera que 7 à 8 kg, Se pourrait-il alors que ce lait de la vache ne convienne pas au bébé humain?

Il faut aussi constater que plusieurs peuplades ne connaissent ni diabète, ni ostéoporose, ni cancer. Le dénominateur commun est qu’elles ne consomment aucun produit laitier dans leur alimentation!

Bonne réflexion.

Lise Savaria, N,D., S.E.S.
Publié le: 22/02/2010