Les fruits et les légumes suffisent-ils pour prévenir le cancer?

 

Une étude, portant sur un nombre imposant de personnes et poursuivie pendant plus de huit ans, rapportait, il a quelque temps, une modeste protection contre le cancer chez les individus qui consommaient beaucoup de fruits et de légumes. Cette étude a été publiée dans le Journal of the National Cancer Institute. La protection obtenue était d’environ 3% par augmentation de 200 grammes de la quantité quotidienne de fruits et de légumes. Sur les 478,000 personnes impliquées dans cette étude, réalisée dans 10 pays européens, les chercheurs ont conclu  que cette protection était plus faible qu’ils le pensaient.

On sait que depuis 1990, l’Organisation mondiale de la santé recommande de consommer cinq fruits et légumes par jour pour éloigner le risque de cancer. Il semble bien que cette quantité de fruits et de légumes n’apporte pas le taux de protection qu’on aurait pu escompter. Faut-il s’étonner de cette réalité?

Les fruits et les légumes renferment de précieux antioxydants qui sont sensés nous apporter une bonne protection contre le cancer. Mais qu’en est-il de la qualité des fruits et des légumes que nous consommons? Ces végétaux ne renferment-ils pas aussi de nombreuses substances toxiques. Ils sont trop souvent cultivés ou produits avec des engrais chimiques et traités abondamment avec des pesticides. Leur valeur est très différente de celles des végétaux biologiques.

L’Organisation mondiale de la santé peut recommander de consommer cinq fruits et légumes par jour, mais elle ne dit rien de la qualité de ces végétaux. Elle ne dit rien non plus de la qualité des autres aliments consommés dans la journée. Ces aliments renferment aussi de nombreuses substances chimiques indésirables. Ils sont responsables d’une véritable pollution de l’organisme par toute une série de « poisons » absorbés quotidiennement.

Le cancer résulte des nombreux agents irritants qui exercent une action néfaste sur l’ensemble des cellules du corps. Les aliments plus ou moins dénaturés que la plupart des gens consomment régulièrement, les autres substances toxiques ingurgitées (alcool, tabac, drogues, médicaments de synthèse), de même que l’ensemble des mauvaises habitudes de vie auxquelles nous nous soumettons ont des effets très pernicieux sur notre état de santé. Faut-il s’étonner alors que les gens soient si malades et si touchés par le cancer?

Pour prévenir véritablement toutes ces maladies, il faut adopter de bonnes habitudes de vie. Il faut ne consommer que des aliments parfaitement sains, abandonner toutes les pratiques qui intoxiquent l’organisme, se soigner à l’aide de substances non toxiques et totalement naturelles, vivre dans un milieu exempt le plus possible de toute forme de pollution, s’accorder tout le repos nécessaire, faire régulièrement de l’activité physique, prendre suffisamment de soleil, bref avoir un mode de vie bien équilibré et particulièrement sain. De cette façon, l’être humain mettra de son côté toutes les chances d’échapper au cancer.

 


Publié le: 12/01/2013