Postures nocives

 

On peut définir la notion d'attitudes corporelles fautives comme étant tout acte ou tout geste, passif ou actif, qui engendre des conséquences néfastes sur la santé.

Le déséquilibre musculaire créé par une attitude corporelle fautive augmente le travail de certains muscles les rendant trop fort pour les muscles antagonistes. Il est bien connu, par exemple, que le fait de porter une charge toujours du même côté du corps, comme le font souvent les postiers ou encore certains écoliers, peut provoquer des problèmes musculaires conduisant à la scoliose.

Examinons donc quelques-unes de ces attitudes corporelles fautives :

  • Le port des souliers à talon haut sur une période de temps trop prolongée pour la capacité individuelle de la personne est une habitude fautive qui affecte les muscles des mollets. De tels souliers créent une posture anti-physiologique qui cambre le dos vers l'avant et force un redressement compensatoire des épaules vers l'arrière. Il ne faut pas s'étonner que cette habitude mène souvent à une lordose.
  • Le port de vêtements trop serrés ou fixés au mauvais endroit sur le corps peut entraîner certains problèmes de santé. Par exemple un soutien-gorge, des bas (chaussette), une cravate ou encore un col trop serré peuvent compresser un organe (hernie), entraver la circulation (cellulite) ou comprimer un vaisseau (la compression des carotides au niveau du cou peut conduire à des problèmes de vision).
  • L'habitude de croiser une jambe sur l'autre en position assise a pour effet d'écraser les veines et d'entraver le retour du sang veineux vers le cœur.
  • L'habitude de croiser les bras entraîne la fermeture de la cage thoracique et de là une oxygénation réduite.
  • L'obligation de se tenir debout, en position stationnaire durant de longues périodes, peut provoquer l'apparition de varices. En pareil cas, il faut faire l'exercice de s'élever sur le bout des orteils puis des talons le plus souvent possible. Cet exercice sollicite les muscles et active la circulation sanguine.
  • Notre mobilier doit être soigneusement choisis en fonction de nos besoins. Par exemple, notre matelas et notre chaise de travail doivent être adaptés à notre poids. Après avoir fait les bons choix, il nous reste encore à utiliser adéquatement notre ameublement. Une chaise de travail parfaitement adaptée et de première qualité ne nous sera d'aucune utilité si nous en faisons mauvais usage (ne pas bien appuyer notre dos au dossier de la chaise peut entraîner une cyphose).
  • Ces exemples démontrent bien que de nombreuses attitudes corporelles fautives peuvent s'installer dans notre vie et l'affecter plus ou moins gravement. Évidemment chacun de nous est responsable d'adopter la bonne façon de porter les charges ou encore de choisir les vêtements qui n'entravent aucunement la santé. Cependant, pour corriger une attitude fautive en apprenant à solliciter les muscles faibles ou à adopter une tenue tonique, les judicieuses recommandations d'un naturopathe sont toujours salutaires.

Pierre Choinière, N.D., S.E.S.
Publié le: 05/10/2011