Sel, sodium, algues et santé

 

Notre corps aurait besoin d’aussi peu que de 250 milligrammes de sodium par jour, disent les adeptes de la restriction du sel, mais nous en consommons entre 3,400 et 3,700 mg par jour. (…) Un tableau présenté dans cet article nous apprend qu’une cuillerée à table de sel apporte 2,300 mg de sodium.

Article produit par Allen Richter et publié dans le numéro de novembre-décembre 2012 de la revue Energy Times.

Notes : On confond souvent le sodium et le  sel. Le sel est du chlorure de sodium. Il contient du sodium et du chlore combinés. C’est une substance inorganique dont notre organisme ne peut tirer aucun profit réel. Par contre, les aliments nous apportent du sodium et du chlore sous une forme organique. D’autre part, le sel de mer est une autre substance inorganique. Il contient pricipalement du chlorure de sodium et d’autres sels minéraux, toujours inormaniques. Alors que le sel de table contient au moins 2,300 mg de sodium par cuillerée à table, le sel de mer en contient 1,600 mg. C’est déjà mieux que le sel de table, mais il faut toujours se rappeler que les sels minéraux contenus dans le sel de mer sont tous des minéraux inorganiques. Dans les aliments biologiques, on met souvent du sel de mer. C’est une grossière erreur. Si on veut les saler, il faudrait leur ajouter des algues marines par exemple, ou d’autres extraits tirés des plantes qui présentent un goût salé.

 

 

 

Guy Bohémier, N.D.
Publié le: 02/04/2017